Transhumance : les troupeaux reprennent leurs quartiers d’été

 

Qui n’a jamais voulu admirer les troupeaux transhumer vers les hauts pâturages de l’Aubrac à la Saint-Urbain ? Cette fête traditionnelle incontournable qui a lieu chaque printemps sur le plateau de l’Aubrac est l’occasion rêvée de voir les vaches Aubrac déjà maquillées de noir, se parer de leurs plus beaux atours (fleurs, houx, cloches) avant de monter dans leur quartier d’été pour y paître paisiblement jusqu’au mois d’octobre…

 

1237 664727216877996 662726225 n 10146 664727250211326 747074285 n 10325269 883329828351066 7823248661265878867 n 10389675 883204515030264 1705832882000631743 n

Photographies : Claude Geourjon

 

Dès la fin de la Préhistoire, l’élevage et le pastoralisme se sont développés sur le haut plateau volcanique de l’Aubrac car le climat d’altitude ne permettait de cultiver ni blé, ni fruits et légumes. Les herbivores peuplaient en abondance notre région à cette époque. Cependant à l’approche de l’été, les plaines du Languedoc s’asséchaient et l’eau manquait dans les ruisseaux. La Transhumance (trans – de l’autre côté ; humus – la terre, le pays) que l’on peut traduire par « changer de terre » était donc une obligation pour la survie de la faune, qui chercha à atteindre des terres plus fraîches. Peu à peu, se dessinaient les premières drailles à travers les montagnes lozériennes. Bien plus tard, l’homme chasseur devenu berger, suivit puis finit par conduire son troupeau désormais domestiqué vers les monts verts en suivant les voies créées par les animaux.

 

« Transhumer,
c’est un appel venu
du fond des âges,
mais jailli aussi
du fond de moi-même »

Elian J. FINBERT – Hautes herbes.

 

Lors des estives, les bergers séjournaient dans des burons (généralement accompagnés d’un vacher, d’un boutiller et d’un pâtre) et organisaient leurs journées entre traite des vaches, entretien du troupeau et transformation du lait pour fabriquer du fromage. Aujourd’hui les burons ont été abandonnés, du moins ils ont perdu leur fonction principale suite à la modernisation de l’agriculture. Certains ont été transformés en restaurants traditionnels (Buron de Born, Buron du Che, Buron du Bès…), d’autres ont repris l’activité fromagère (Buron de Camejane).

 

 

Programmation 2022

TR2022   275176076 384811343644534 6532431586215202264 n